La Peinture de Manet

Michel Foucault, 1967-1971


  • Foucault préparait une ouvre sur Manet "le noir et la couleur" mais n'a fait qu'une conference, prononcé à Milan (1967), Tokyo+Florence (1970) and Tunis (1971).
  • impressionnisme est rendu possible par (1) nouvelles techniques de la couleur avec utilisation de couleurs pures et (2) nouvelles formes d'éclairage et luminosité.
  • La peinture du quattrocento au XVè:
    • essayer de masquer/faire oublier/esquiver que la peinture était déposée/inscrite sur un espace (mur, panneau de bois, toile, papier)
    • essaye de représenter les 3 dimensions sur un plan à deux dimensions.
    • essaye une representation d'un éclairage intérieur à la toile ou un éclairage extérieur + grandes lignes obliques et spirales pour masquer/nier/esquiver que la peinture repose sure une surface rectangulaire et que le tableau est un morceau d'espace devant lequel le spectateur peut se déplacer.
    • propose une certaine place idéale à partir de laquelle on pouvait et devait voir le tableau.

Manet réinvente (ou peut-être invente) le tableau-object, tableau comme matérialité

1. Manet et l'espace même de la toile

Il fait jouer les propriétés spatiales de la toile (matérielles, superficie, hauteur et largeur) dans ce qu'il représentât dans cette toile

  • La musique aux Tuileries, 1862
    • Manet utilise encore toutes les traditions qu'il a appris dans les ateliers (chez Couture). Il montre un premier axe horizontal (têtes des personnages) et les axes verticaux des arbres pour créer un triangle de lumière centrale qui met en évidence une profondeur.
  • Le bal masque a l'Opera, 1873: 10 ans après, mêmes personages avec équilibre spatial different
    • profondeur fermée par un mur épais, espace fermée par devant et les personnages sont projetés en avant dans un phénomène de relief.
    • noir des costumes et robes empêchent de montrer un espace ouvert qui aurait pu être fait avec des couleurs claires.
    • Seule ouverture (haut) n'ouvre pas au ciel ou lumière mais sur des pieds → recommencement de la même scene, indéfiniment. Characters fantastique de l'espace.
    • Manet referme complètement l'espace et alors les propriétés matérielles de la toile sont représentés dans le tableau lui même.
  • L'execution de Maximilien, 1867
    • Fermeture violente de l'espace par le grand mur
    • pas de distance mais les victimes sont plus petites que le peloton alors qu'elles devraient être de la même taille (même plan). Manet reviens avant le quattrocento et diminue les personnages sans les repartir dans le plan.
    • espace quasi-réel ou la distance peut être lue et déchiffré comme avec un paysage reel. Ici, la distance ne se voit plus, profondeur n'est pas object de perception, position et éloignement des personnages sont indiqués par des signes qu on du sens et fonctionnent qu'à l'intérieur de la peinture.
    • contrast with Francisco Goya: The Third of May 1808, 1814
  • Le port de Bordeaux, 1871
    • jeux d'axes verticaux et horizontaux qui sont une répétition des axes du tableau (materiel) à l'intérieur de la toile.
    • bateaux sont ≈ la série de variations de Mondrian sur l'arbre (1910-1914) à partir desquelles il a découvert la peinture abstraite (en même temps que Kandisnky).
  • Argenteuil, 1874
    • representaiton sur toile des propriétés mêmes du tissu, axe vertical du mâ et blanc horizontal redoublent les bords du tableau, souligné par les lignes horizontales et verticales des tissues des personnages.
  • Dans la serre, 1879
    • fond de planes vertes, pas de profondeur.
    • énormes visages trop près + jeu de diagonales très courtes écrasées par horizontales et verticales (banc, robe, parapluie)
    • (beautiful composition)
  • La serveuse de bocks, 1879Le chemin de fer, 1872-1873873`
    • spectacle et fond sont invisibles

2. Manet et le problème de l'éclairage

Usage d'une lumière extérieur réelle qui remplace un faux éclairage de l'intérieur du tableau.

  • Le Fifre, 1886
    • Éclairage viens de l'extérieur de la toile et en plein face, la profondeur est aussi supprimée.
  • Le déjeuner sur l'Herbe, 1863
    • "Deux systèmes discordants et hésitants d'éclairage en profondeur"
  • Olympia, 1863
    • La source de lumière de gauche crée un jeux entre lumière, nudité et spectateur ≈ Venus du Titien. C'est notre regard qui éclaire l'Olympia, implication tout spectateur dans la nudité de la toile.
  • Le Balcon, 1869-1869
    • Jeux d'espaces et d'éclairage mais pas de clair-obscur. Toute la lumière est en avant du tableau, toute ombre viens de l'autre côté. Les 3 personages se trouvent à la limite du dualisme ombre/lumière, intérieur/exterieur, vie/mort.

3. Manet et la place du spectateur par rapport au tableau

Seulement une des dernières et plus bouleversantes toiles de Manet est étudiée pour résumer toute son œuvre: Un bar aux Folies-Bergere.

  • Un bar aux Folies-Bergere, 1881-1882
    • Il y a une distortion entre ce qui est représenté dans le miroir et ce qui devrait y être, avec 3 systèmes d'incompatibilités:
      • Le peintre doit être ici et là
      • Il doit y avoir quelqu'un et personne
      • Il y a un regard descendant et ascendant.
    • Impossible de savoir où le peintre s'est placé et où nous placer nous-mêmes. C'est une rupture avec la peinture classique qui fixe un lieux précis. pour le peintre et le spectateur.
    • On est face a une dernière technique de Manet: la propriété du tableau pas comme espace normatif mais comme rapport auquel on peut se déplacer.
      • Le spectateur est mobile devant le tableau
      • La lumiere frappe en de plein fouet
      • Lignes verticales et horizontales sont perpétuellement redoublées, profondeur est supprimée.

Manet est le premier dans l'art occidental (au moins depuis la Renaissance) à faire jouer les propriétés matières de l'espace sur lequel il peignait, à l'intérieur des tableaux et de ce qu'ils représentent. Il modifie les techniques et modes de representation picturale (qualités et limitations matérielles de la toile que la tradition picturale avait jusqu'à la eu pour mission d'esquiver ou masquer) et rends possible le movement impressionniste et toute la peinture qui allait venir après. Manet n'invente pas la peinture non-représentative mais la peinture-objet dans ses éléments matériels.

note mentions